• Atelier en cours

    Auteur : Dame Ambre ©Plumedambre

  • Atelier 2, To DO List en cours

    Un atelier particulier à partir de vos photos, vous avez quelques semaines pour participer. Pour en savoir plus
  • Contact

    ✍ Mail amillemains

    ☞ Social Twitter

  • Commentaires récents

    Dame Ambre dans Quelques mots
    OonaKaling (@OonaKal… dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
  • Archives

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Droits

    Tous droits réservés. Pour plus de détails, lire la charte d'utilisation

Un arbre, Pâques, et un miracle

Participation de SweetieJulie :

arbre solitaire

De la rue, nous entendions leur chant. Le culte avait déjà commencé, nous avions pris un peu de retard, long petit-déjeuner du dimanche matin en faute, et les quelques instants de tendresse que nous partageons alors que le jour se lève. Les amoureux parfois oublient le temps qui passe et savourent égoïstement de pouvoir se retrouver.

Elle nous a racontés l’histoire de ce nid, avec des œufs prêts à éclore, nous encourageant à persévérer dans notre quête. De belles choses en perspective. Elle avait un grand sourire sur les lèvres et je ne cessais de penser au sacrifice douloureux d’un homme sur la croix. Pâques, c’est la victoire d’un homme sur la mort, c’est la résurrection et le rachat de nos pêchés, le pardon ultime accordé. Un message de courage, de persévérance, d’espoir et de foi. Une invitation à renaître, à sortir de la pénombre pour aller vers la lumière, quête pleine de bienveillance et d’amour.

Quand j’étais petite, il y a eu cette carte postale : un homme barbu, à longs cheveux bruns, auréolé, portant un manteau pourpre, assis sous un arbre, et des moutons tout autour de lui. Plus que l’aura de cet homme, c’est de l’arbre dont je me souviens. Il semblait le protéger du mal qui l’entourait. J’ai toujours pensé que les arbres portaient la vie, des branches nues de l’hiver et pourtant bientôt, une fois le printemps arrivé, les fleurs revenaient. Douces effluves embaumant les rues, et la douceur de l’air peu à peu réchauffé. Plus tard, j’apprenais qu’outre l’arbre et la pomme du péché originel, il y avait l’arbre de la connaissance et l’arbre de vie.

Jésus sous l’arbre, j’avais envie d’y courir, d’y trouver refuge. Aujourd’hui, je voudrais m’asseoir à ses côtés, lui dire comme je suis désolée qu’il ait eu à souffrir autant pour nous, et je voudrais l’écouter, oublier tout ce que je crois savoir pour apprendre de nouveau. Pour que tous les éléments se confondent et que je ne fasse plus qu’un avec l’univers, que je fasse partie de cetteéternité qu’il nous promet en ressuscitant.

J’ai chanté, j’ai levé les mains. Je me suis laissée porter. J’ai senti cette douce chaleur envahir mon corps, j’entendais le vent dans les feuilles. Une dame s’est tournée vers moi, m’a prise dans ses bras, m’a dit qu’elle reviendrait et qu’elle serait heureuse de me voir. Parce que j’étais belle, et pleine de lumière même si parfois je ne le voyais pas. Des mots et un geste qui ont touché mon âme, qui ont tout bouleversé en l’espace de quelques secondes. Les larmes ont coulé, discrètes, dissimulées sous un sourire. Des visages familiers qui m’offraient des sourires, des bras qui s’ouvraient, des « Joyeuses Pâques » murmurés tendrement.

Paroles d’un ami que je prends dans mes bras, au visage solitaire, et au sourire effacé, au milieu de cette foule qui s’embrasse « Thank you, Julie. You are wonderful, exactly what I needed today. God bless you. »

Miracle d’une guérison tout doucement débutée, le travail en profondeur de l’Amour divin.

Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :