• Atelier en cours

    Auteur : Dame Ambre ©Plumedambre

  • Atelier 2, To DO List en cours

    Un atelier particulier à partir de vos photos, vous avez quelques semaines pour participer. Pour en savoir plus
  • Contact

    ✍ Mail amillemains

    ☞ Social Twitter

  • Commentaires récents

    Dame Ambre dans Quelques mots
    OonaKaling (@OonaKal… dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
  • Archives

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Droits

    Tous droits réservés. Pour plus de détails, lire la charte d'utilisation

Bichromie

Participation de Marisa

arbre solitaire Seul dans cette immensité, je me sentais perdu, personne à qui parler seulement chapeauté par l’azur nuageux et menaçant.
Le vent ne suffisait pas à me rassurer malgré le bercement généré dans mes feuillages.
Tous mes frères étaient partis, mutilés et arrachés par ces hommes soit disant proches de la nature.
Le tableau enchanteur n’est plus, une place verdoyante rase et nette l’a remplacé. Retirer ce que la mère terre avait mis tant de temps à porter et faire éclore, pour le simple amusement de tous ces êtres futiles qui ne pensent qu’à faire entrer des boules dans des trous…
Quelle désolation, l’oxygène me manque, mes racines n’enlaceront plus rien et ne créeront plus de liens. Toute communication avec mes congénères est coupée, le seul espoir qu’il me reste est de voir de petites pousses émerger de ma terre car je sais que la nature reprend ses droits ; il me faut juste patienter, j’ai toute l’éternité sauf à être déraciné prématurément.
Hé, mon ami le vent, veux-tu transporter le murmure de ma tristesse à mes amis lointains ?
Peux-tu leur dire ma désolation et ma solitude pour qu’ils me transmettent force et courage ?
La nuit va bientôt tomber, avec elle le calme retrouvé. Je recevrai bientôt la visite amicale des lapins, accueillant les oiseaux pour leur concert nocturne quotidien qui réchauffe tant mon cœur.
Avec un peu de chance, les nuages se disperseront permettant à la lune escortée de milliers d’étoiles de peindre un tableau d’Orient.
Et puis, les heures défileront jusqu’à l’aube naissante où mon ami le soleil répandra sa lumière bienfaisante. Il réchauffera mon cœur et ma peau craquelée.
Un jour nouveau poindra semblable au précédent… pour l’instant du moins….

Article précédent
Article suivant

1 commentaire

  1. Je trouve « le murmure de ma tristesse » très joli. 🙂

%d blogueurs aiment cette page :