• Atelier en cours

    Auteur : Dame Ambre ©Plumedambre

  • Atelier 2, To DO List en cours

    Un atelier particulier à partir de vos photos, vous avez quelques semaines pour participer. Pour en savoir plus
  • Contact

    ✍ Mail amillemains

    ☞ Social Twitter

  • Commentaires récents

    Dame Ambre dans Quelques mots
    OonaKaling (@OonaKal… dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
  • Archives

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Droits

    Tous droits réservés. Pour plus de détails, lire la charte d'utilisation

Le détective amoureux.

Par DOM

Le rapport du détective amoureux

Agence Internationale de Détectives Privés 

Suivi de :

Melle. Bao Tseng, réalisé à la demande du client nº12809 : C.D.*****

Photo réalisée à:

Local commercial nº36, Galerie Artisanat Asiatique, Boutique  « Charm’Beauce». Chartres 28000.

  Rapport d’enquête   

Très honorable client,

Après de multiples recherches dont je ne vous donnerai pas le détail puisqu’elles font partie de mes obligations, j’ai enfin retrouvé le lieu de travail de votre chère Bao.

Comme vous me l’aviez demandé, j’ai effectué des recherches concernant :

1.      les circonstances de son départ de Pékin :

2.      son installation et ses moyens de subsistance

3.      sa situation sentimentale et un possible rapprochement entre elle et vous, je vous rappelle que vous aviez précisé que vous pourriez envisager de supporter les frais de son retour le cas échéant.

Pour le point numéro 1, je serai bref, car rien de ce que je pourrai vous dire ne va probablement vous surprendre, bien que vous ayez placé Melle. Bao en haute estime : (Melle. Bao est une femme particulièrement souriante et privilégiée par la nature.) Son travail de maintien de la propreté dans des immeubles fréquentés par des hommes d’affaires du monde entier l’ont mise en contact avec un Français, négociant en Vins et Spiritueux. Celui-ci a sans doute profité de son innocence et de sa jeunesse pour lui faire miroiter un avenir  mirifique en France, en lui vantant les attraits de sa ville : La Loupe, une bourgade située aux confins de la Beauce et du Perche.

Melle Bao l’a suivi, sans prendre la peine de vous prévenir… mais les européens ont des arguments que nous autres ne comprenons pas toujours bien.

Au bout de quelques mois (où la beauté et le charme de Melle. Bao ont été reconnus par tous les habitants de La Loupe ; je le sais, j’ai des témoignages, que je ne crois pas devoir vous faire parvenir, car je ne sais pas s’ils pourraient être blessants pour vous…les européens sont quelquefois très directs dans leurs compliments…), le couple s’est séparé et Melle. Bao a décidé de partir pour Chartres, autre ville voisine, où elle s’est acheté un appartement et une voiture. Sans doute avait-elle mis de côté quelques petites économies, elle aidait le négociant en Vins & Spiritueux dans certains contrats. Vous savez que Melle. Bao a toujours eu une grande facilité pour les affaires et que son cerveau, de même que son ravissant visage, sont la perfection même.

Passons maintenant au point numéro 2 : elle vit seule, elle n’a besoin de personne. (Elle a une Harley Davidson dans son garage…) Elle possède un magasin d’articles de charme dans une galerie commerciale. (Articles de charme, en français, ce sont des objets importés de Chine, légalement, en tout bien tout honneur ; ainsi, le peuple de la Beauce peut bénéficier des raffinements chinois.)

Melle. Bao a à cœur de faire travailler ses compatriotes, d’ailleurs elle emploie une jeune fille de Tianjin, et aussi un jeune homme de la même localité, Tao Ming, un costaud, qui lui sert un peu de garde du corps et qui réalise, paraît-il, des massages extrêmement délassants et tout à fait plaisants.

Pour le point numéro 3, j’avoue que toutes mes approches se sont effectuées sans vous nommer. Elle me prend pour un compatriote animé par un intérêt purement culturel. Melle. Bao est si charmante, vous le savez mieux que moi, elle sait se faire aimer dès le premier contact. J’ose affirmer que pour un retour possible, il faudrait l’assurer de solides intentions : son insertion dans le monde des articles de charme est en train de prendre une envergure régionale, elle a ouvert une succursale à Nogent-le-Rotrou, une autre est en projet à Bouglainval, dont on dit que ce sera une affaire en or, la localité ne possédant aucun autre établissement de ce genre.

J’attends donc vos ordres afin de préparer Melle. Bao à l’idée du retour. Il va sans dire qu’elle n’admettra pas de perdre la position qu’elle a acquise ici et qu’il vous faudra user de toute votre force de persuasion ; envisager dès à présent l’achat d’un appartement de haut standing serait un premier pas vers une décision favorable.

Je me permets de vous rappeler que j’ai eu beaucoup de frais depuis que je suis arrivé : plusieurs dîners et des soirées, en compagnie de Melle. Bao et de Tao Ming dans des restaurants élégants afin de recevoir toutes les informations dont je vous ai fait part. Vous ne pouvez imaginer combien elle a de succès, combien de gens huppés la saluent familièrement et de quelle façon le pauvre détective privé que je suis est subjugué par son élégance et par sa grâce.

Je joins une photo, prise sur son lieu de travail, ainsi qu’une adresse où vous pourrez nous joindre. Je vous rappelle aussi qu’il vaut mieux que les envois d’argent se fassent discrètement, et en dollars.

Si elle décide de rentrer, j’essaierai de prendre le même avion, afin d’assurer sa sécurité et de veiller sur elle : cela vous semble une bonne idée ?

Dans l’attente de votre réponse, et en espérant que toutes ces informations vous auront donné satisfaction, croyez, Monsieur, à tout mon dévouement.

Ho Minh.

Article précédent
Article suivant

5 Commentaires

  1. lullaby

     /  12 novembre 2012

    Original !!!!

  2. Dom

     /  15 novembre 2012

    Lullaby, tous ces points de suspension me laissent pensive.

  3. A mon avis, elle n’est pas près de rentrer, Mlle Bao…

  4. lullaby

     /  17 novembre 2012

    Ce n’était pas une appréciation négative du tout ! La créativité m’épate, jamais je n’aurais pensé à faire un texte sous forme de rapport, je manque énormément de créativité personnellement, je me trouve toujours trop enfermée dans des cadres dont je n’arrive pas à sortir, alors quand je vois des gens qui y arrivent, ça force mon admiration. Tu es sortie du cadre et non-seulement la forme est originale, mais également le fond, donc chapeau ! C’était tout ça qu’il y avait derrière mon « original », mais je reconnais que j’aurais dû développer un peu plus tout de suite !

    • Dom

       /  17 novembre 2012

      Trop gentil, Lullaby, merci, merci…(mais ça rime, dis donc!)

%d blogueurs aiment cette page :