• Atelier en cours

    Auteur : Dame Ambre ©Plumedambre

  • Atelier 2, To DO List en cours

    Un atelier particulier à partir de vos photos, vous avez quelques semaines pour participer. Pour en savoir plus
  • Contact

    ✍ Mail amillemains

    ☞ Social Twitter

  • Commentaires récents

    Dame Ambre dans Quelques mots
    OonaKaling (@OonaKal… dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
  • Archives

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Droits

    Tous droits réservés. Pour plus de détails, lire la charte d'utilisation

Je suis un salaud

par BB

Je suis un salaud, pensai-je en la regardant pour la dernière fois. Pour la première fois aussi d’ailleurs. Comme les autres, je l’avais vue, je l’avais décortiquée, je l’avais touchée, je l’avais séduite mais jamais je ne l’avais regardée. Comme à chaque fois, j’avais dit au revoir, en pensant adieu. Elle allait m’attendre et ne plus avoir de nouvelles. Sa famille lui trouvera un mari, et elle deviendra une bonne épouse, une future mère. Son conjoint sera bon ou mauvais, beau ou laid, riche ou pauvre, un futur père.

Mais ils n’auront jamais d’enfant, j’y ai veillé. En la séduisant, je l’ai détruite.

Ils m’ont formé, transformé, déformé. Grâce à moi et mes semblables, le nombre de maladies génétiques diminue. Grâce à moi et mes semblables, l’espérance de vie des citoyens correspond à leurs moyens et au besoin de la société. Vous avez voté contre les lois eugéniques, mais garder en vie tous les accidents de la vie coûtent trop cher. Alors, nous sommes là pour éviter leurs apparitions. Vous êtes porteuses du gène de l’hémophilie, nous vous séduirons et nous vous empêcheront de le propager. Votre lignée vit trop longtemps, vous n’aurez pas d’enfants.

Adolescente, jeune adulte, vous rencontrerez un homme ou une femme qui saura vous séduire. Ses goûts, ses rêves et ses désirs feront échos aux vôtres. Souvent cette personne sera votre première fois. Sa douceur et sa tendresse vous feront oublier vos peurs. Il ou elle sera parfait, ce sera bon et mémorable. Mais ce sera la dernière fois que vous serez tous les deux. En vous disant au revoir, vous entendrez à toute à l’heure, et lui pensera adieu. Vous ne le savez pas, mais à partir de cet instant, vous ne pourrez plus avoir d’enfants, et vous mourrez jeune et vite. La société profitera de vous, mais vous ne lui coûterez pas trop. Maintenant, vous êtes d’accord avec moi. Je suis un salaud.

Mais vous savez quoi ? J’adore ma vie !

Article précédent
Article suivant

7 Commentaires

  1. lullaby

     /  26 octobre 2012

    Waouh… Ca c’est du texte dark !

  2. C’était un peu le but. 🙂

  3. J’adore les personnages de méchant alors je suis d’accord, c’est un salaud mais lire les salauds est souvent bien intéressant ! Surtout sur un texte bien mené avec un chute explosive. Bravo.

    • Merci, je rougis 🙂 Pour la chute, la première version finissait par un saut dans le vide du narrateur (en faisant le saut de l’ange raté, avec une phrase du genre, même pour les acrobaties, je suis un déchu).

  4. monsieurnormal

     /  7 novembre 2012

    Super idée d’épopée bien parano !
    Et cocasse aussi la stérilisation forcée, de masse, mais « à la mano ».
    C’est bien vrai qu’en terme de gestion de la procréation autant joindre l’utile à l’agréable.
    BB, you make my day !

  5. Ce texte a-t-il eu accouchement difficile ? 😉

%d blogueurs aiment cette page :