• Atelier en cours

    Auteur : Dame Ambre ©Plumedambre

  • Atelier 2, To DO List en cours

    Un atelier particulier à partir de vos photos, vous avez quelques semaines pour participer. Pour en savoir plus
  • Contact

    ✍ Mail amillemains

    ☞ Social Twitter

  • Commentaires récents

    Dame Ambre dans Quelques mots
    OonaKaling (@OonaKal… dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
    Dame Ambre dans Quelques mots
  • Archives

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Droits

    Tous droits réservés. Pour plus de détails, lire la charte d'utilisation

JEU de DUPES

Par Telle Quelle

Elle lui avait donné rendez-vous. Dans un SMS en trois mots secs, elle lui avait donné rendez-vous. En d’autres temps, sur ce claquement sec dépourvu de « hello » et de « bisous », il n’aurait pas quitté, et surtout pas pour elle, sa tanière de vieux hibou.

@TheBox, à 19H30, lui avait-elle (or)donné rendez-vous. @TheBox… mais n’était-ce pas cette boite dont on twittait à tout va qu’elle était branchée, décalée, originale ? @TheBox, sur les quais à Issy-les-Moulineaux. Il détestait aller à Issy-les-Moulineaux.

Il était à présent sur un parking glacé, gluant, devant un ponton relié à un contenaire posé sur un rafiot. Lequel rafiot et c’était là, le clou enfoncé par l’enclume, changeait de port toutes les semaines… d’où twitt, twitt, twittaient les amateurs pour connaître la prochaine destination.

19H30, il est l’heure, il entre. Dans un cube mal éclairé dont les murs sont des planches et où sont accrochées des photos de nanas bien foutues qui montrent leurs seins nus. Il flotte dans l’espace une odeur étrange, mélange de mazout, de xylophène et de jonc de mer si gondolé sur la gondole, qu’on en attrape le mal de mer.

Pas possible que, ELLE… oui, elle lui ait donné rendez-vous dans ce bouge pour pétasses décolorées, attablées sur des banquettes en moleskine noire capitonnées qui sirotent des mojitos comme lui buvait, à leur âge, du Peppermint Get 27 !

Il la cherche, il la quête au milieu de ces nymphettes mi-sirènes, mi-gorgones qui le frôlent avec au bout de leurs lèvres glossées des bruits de suçons qui réclament un baiser… ou de se faire trousser, peut être, par un homme, un vrai, un dur, un tatoué, parce que leur jules sous leurs baggys et leurs boxers Ck n’ont  plus grand chose dans la culotte !

Il la voit, enfin, au fond, calée sur une banquette en train de lire. Sur son nez, elle porte les mêmes lorgnons rouges qu’Eva Joly. Elle fait semblant. Il le sait. Elle s’amuse de le voir maladroit comme un chien dans un jeu de quilles au milieu de toute cette jeunesse… Elle lui sourit enfin. Elle ne l’embrasse même pas. Il s’assoit face à elle comme autrefois, il se faisait petit devant ses maîtresses d’école.

Il observe à son front des rides profondes et au coin de ses yeux des pattes d’oie…. ses yeux vifs et malicieux qui le scrutent et le sondent, lui  pauvre con, pauvre cloche, jusqu’au fond de son âme tant elle le connaît bien… et même au fond de son slip Athéna sous un 501….

Voilà, c’est une dame à présent et lui un vieux croûton. Jeu de dames ? Non, jeu de dupes et c’est pourquoi ce soir, il est venu. Parce que finalement, pour lui, elle est restée telle quelle…

Article précédent

3 Commentaires

  1. Belle écriture musicale et rythmée.
    Par contre, je militerais bien pour le retour du terme « gluant » dans les notions positives.
    Ça maintient souplement le contact tout en favorisant de doux déplacements, que demande le peuple ?
    Ce qui me fait penser que nous sommes tous terriblement peu luxuriant et me donne envie d’une seconde intervention moins timorée.
    Merci pour cette « nouvelle » piste !

    • Bien vu Monsieur Normal ! On attend la nouvelle version moins « timorée ». Voilà ce qui m’enfermait. Cette photo invitait au moins « timoré » et je m’y sentais enfermée…. Mais peut-on dépasser certaines barrières ? Cela dépend des pateformes… J’ai déjà testé.

%d blogueurs aiment cette page :